Tirer et pousser de lourdes charges sans peine ni fatigue

list Catégorie: Chariots et transpalettes comment Commentaire: 0 favorite Clics: 279

Les troubles musculo-squelettiques sont le mal du 21e siècle. Choisir des roues et roulettes adaptées permettent de réduire ces troubles et de prévenir vos équipes des blessures ou maladies.

En logistique ou en production, ou plus généralement dans le domaine de l’industrie, les tâches physiquement épuisantes font partie du quotidien des collaborateurs : porter, maintenir, soulever, ralentir mais aussi et surtout tirer et pousser manuellement des charges lourdes. Plus cette charges est pesante plus cela demande d’énergie et ces efforts à long terme peuvent toucher voir abimer les muscles, les tendons, les ligaments et les articulations. L’ensemble du corps de nos collaborateurs peut être endommagé : articulations du bras et des épaules, colonne vertébrale, hanches, genoux, chevilles…

Afin de réduire ces blessures, certains pays ont mis en place des directives définissant les charges maximales qu’un homme ou une femme peuvent transporter manuellement. C’est le cas en Allemagne par exemple où il est recommandé de ne pas solliciter la force musculaire au-delà de 15% pour des activités continues. Mais chaque collaborateur étant différent, il est très difficile d’évaluer les forces nécessaires de chacun pour pousser et tirer manuellement des charges lourdes. L’établissement de limites, de références ou de barèmes pouvant être utilisés par les employeurs reste donc problématique en France.

troubles musclo-squelettiquesTroubles musculo-squelettiques : le mal du 21e siècle

Selon le rapport de santé publié chaque année par l’INVS (Institut Nationale de Veille Sanitaire), les troubles musculo-squelettique sont la cause principale des incapacités de travail en France : 130 millions de journées d’absences en 2015 ! On comprend très vite l’importance de concevoir les tâches répétitives de nos collaborateurs de la façon la plus ergonomique possible.

Des roues et roulettes adaptées pour réduire la résistance

Pousser, tirer et déplacer manuellement des charges lourdes voir très lourdes peut être une tâche facilitée en recourant à des chariots, des plateaux ou des diables dotés de roues et de roulettes. La fatigue est imputable à la résistance au démarrage, au roulage, aux changements de direction… Cette résistance est liée à différents facteurs : le sol, la charge à déplacer, le type de roulement, ou encore la taille et la structure des roues.

Il est donc très important de bien choisir ses roues et roulettes en fonction de ces facteurs afin de réduire un maximum la résistance et donc de diminuer la fatigue et les risques de maladies et de blessures de nos collaborateurs.

Pour savoir comment choisir ses roues et roulettes, cliquez ici.

roulette pivotanteLes changements de direction nécessitent des efforts supplémentaires

Lorsque l’on veut changer de direction en poussant ou en tirant une charge lourde, il faut fournir un effort supplémentaire afin de positionner la roulette dans la direction voulue. Cette résistance est influencée par le déport de la roulette pivotante (espace horizontal entre l’axe de rotation de la chape et celui de la roue). Toutes nos roulettes pivotantes ont un déport optimisé en fonction de la taille de la roue et de la chape, ce qui limitera la résistance lors des changements de direction.

Dans la même catégorie

En lien avec les mots clés

Commentaires

Laisser un commentaire