Histoire du roulement à billes

list Catégorie: Informations utiles comment Commentaire: 0 favorite Clics: 247

Le saviez-vous ? Leonard de Vinci a dessiné le tout premier roulement à billes !

L’Egypte, berceau du roulement à billes

C’est en Egypte que l’on retrouve la toute première forme de roulement. Pour construire les palais, pyramides et autres merveilles d’architectures, les égyptiens utilisaient des rondins de bois pour transporter de très lourdes pierres. Et bien plus tard, c’est la combinaison entre une roue et ce système de rondins qui permettra de créer le roulement à billes.

Léonard de Vinci, inventeur du roulement à billes

C’est lors d’un séjour à Milan en 1485 que cet inventeur de génie imagina un petit objet mécanique reprenant le principe des rondins égyptiens : le roulement à billes. Leonard de Vinci schématisa le principe de cette pièce sur papier en intégrant le principe que le frottement serait diminué avec des billes libres.

La fabrication du roulement à billes

Ce n’est que 300 ans après que le premier roulement à billes sera usiné. En 1779, Charles-Augustin Coulomb définira les lois fondamentales du frottement. Par la suite, Philip Vaughan déposera le premier brevet en 1794.

La première utilisation industrielle du roulement à billes émergera seulement en 1907, 422 ans après le schéma de Leonard de Vinci ! Sven Wingquist, ingénieur suédois, réussi à mettre au point un roulement à billes assez robuste permettant d ‘améliorer les performances des machines textiles de son employeur.

Roues, roulettes et galets

C’est donc grâce à l’imagination sans limite de Leonard de Vinci que nous pouvons aujourd’hui vous proposer non seulement des roues et roulettes avec alésage lisse ou roulement à rouleaux, mais aussi à roulement à billes !

D’ailleurs, certaines de nos roues à gorge possèdent 1 roulement à billes mais peuvent également vous être proposées avec un double roulement à billes pour permettre à un portail assez lourd de bien coulisser !

En lien avec les mots clés

Commentaires

Laisser un commentaire